Now Reading:

Cinq ans après

Cinq ans après

Il y a bientôt cinq ans était promulguée la loi sur le mariage pour tous. Pourrait-on déjà en percevoir certaines conséquences sur l’institution maritale ? Des sociologues et juristes, invités à témoigner à l’occasion de cet anniversaire, ont ainsi relevé plusieurs points saillants : le mariage pour tous a constitué un « puissant facteur d’intégration »[1], dont les effets de légitimation ont touché une grande partie de ceux qui s’y étaient pourtant opposés ; les couples homosexuels ont contribué à dépoussiérer et à redonner de l’intérêt à un rite quelque peu usé [2] ; le centre de gravité du mariage se situerait maintenant, plus que jamais, dans l’institutionnalisation d’un conjugo plutôt que dans la question de la filiation. Est-ce à dire que la nouvelle loi aurait touché profondément la société, qui se serait adaptée en retour ?

Cependant, Lacan nous indique à propos des normes sociales que, « s’il est une expérience qui doive nous apprendre combien elles sont problématiques, combien elles doivent être interrogées, combien leur détermination se situe ailleurs que dans leur fonction d’adaptation, c’est bien celle de l’analyste » [3]. Pour la psychanalyse, en effet, ce qui « se cristallise dans la structure sociale » s’articule nécessairement à la dimension du désir. La faille que représente le langage pour tout parlêtre « passe dans la société » et y instaure, poursuit Lacan, un circuit dialectique entre conformisme et protestation du désir contre la norme.

Le mariage pour tous participe de ce mouvement. Comme toute institution, il tendra à produire des effets de normatisation, et à mortifier en partie ce qui fait le singulier et le vivant des relations conjugales. Mais la reconnaissance de ces nouvelles unions, la légitimation de désirs en droits, pourra tout aussi bien participer à subvertir l’institution maritale de l’intérieur – ou de l’extérieur d’ailleurs.

[1] Cf. http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2018/04/23/la-loi-sur-le-mariage-pour-tous-a-ete-un-facteur-extremement-puissant-d-integration_5289153_3224.html?xtref=

[2]Cf. http://www.liberation.fr/france/2018/04/20/mariage-pour-tous-les-couples-homosexuels-depoussierent-cette-institution_1644722

[3] Lacan J., Le Séminaire, livre VI, Le désir et son interprétation, texte établi par Jacques-Alain Miller, Paris, La Martinière & Le Champ freudien, 2013, p. 570.

Imprimer cet article
Partager cet article
Veuillez saisir vos mots-clés et tapez sur "Entrée"