Now Reading:

L’os d’une cure

L’os d’une cure

Qu’est-ce que l’os d’une cure ? Après l’imaginaire, l’identification phallique et le fantasme, la dernière réponse est le symptôme, précisément le partenaire-symptôme. C’est un mode de jouir de l’inconscient, du savoir inconscient, de l’articulation signifiante. C’est aussi un mode de jouir du corps de l’autre, qui est autant le corps propre que celui d’autrui.

Tel est le squelette de la relation de couple. Le mode de jouir féminin exige que le partenaire parle et aime ; l’amour est tissé dans la jouissance. Le mode de jouir masculin exige que le partenaire réponde à un modèle et l’exigence peut porter sur un détail.

Une psychanalyse procède d’une opération-réduction vers le réel. La parole y tourne autour de cet os, en spirale, le serrant de plus en plus près, jusqu’à le sculpter.

En librairie mi-novembre 2018 – diffusion Interforum – et bien sûr aux 48es Journées de l’ECF !

 

sur ecf-echoppe.com

Imprimer cet article
Partager cet article
Veuillez saisir vos mots-clés et tapez sur "Entrée"